Partagez | 
 

 
✯ ARTICLE 5 : LA RÉVOLTE D'UN FRÈRE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité




MessageSujet: ✯ ARTICLE 5 : LA RÉVOLTE D'UN FRÈRE.   Dim 17 Nov - 2:43



article cinq
- la révolte d'un frère -



J’ai appris il y a quelques semaines, ou peut-être n’est-ce qu’un de ces sales faux-bruits qui traînent dans les bas-fonds de la société, qu’une agente de la police a énoncé un discours vindicatif contre sa propre institution, à l’égard de la présumée culpabilité de John Rosenberg, à laquelle – comme moi – elle ne croit absolument pas. J’ai tout d’abord cru que la tentative manifeste de cette jeune femme à la chevelure ébène et au visage digne d’apparaître dans une téléréalité sur la – j’espère un jour funeste – famille Kardashian, était de chercher à faire ce que vous modernes lecteurs assoiffés par les technologies sous toutes leurs formes et la volonté d’enfin avoir votre quart d’heure de gloire, vous appelez « le buzz. » Me renseignant un peu plus sur la personne en question, et surtout je dois avouer convaincu par la vidéo de son intervention, je dois en définitive lui accorder du crédit : Ô merci chère mademoiselle Moriarty ! Grâce à vous, j’ai enfin retrouvé un peu de foi à l’égard de la nature humaine, peut-être n’est-elle pas aussi sotte que les impressions qu’elle m’en a laissé durant ces trente dernières années. Je suis ravi de constater que certains ne me lisent pas simplement pour me traiter de « pédant anarchiste » – notez d’ailleurs que cette expression est un bel oxymore, bien que je doute que l’auteur en ait vraiment eu l’intention –, mais m’écouter et surtout enfin user de la Raison dont la Nature nous a doté. Raison dont le peuple ne semble pas se soucier. Grâce à mes bonnes paroles que vous avez prêchées mademoiselle Moriarty, j’ai enfin réussi à obtenir une interview avec le frère de la regrettée Alisha Nolls, Michael Nolls, que vous trouverez ci-dessous.

— LOGAN ACKERMAN : « Mr. Nolls. Ne nous embarrassons pas avec des politesses et tergiversations futiles en ces temps si graves, je commencerai par vous demander ce que vous pensez de l’arrestation du Dr. Rosenberg ainsi que du retard de son procès, reporté à plus de deux mois ?  »
— MICHAEL NOLLS : «  Ce que j’en pense ? Mais qu’on s’en bat les steaks. C’est pas lui le coupable évidemment, sinon ça ferait bien longtemps qu’il aurait été jugé coupable, retarder son procès, c’est juste le temps que la police et le gouvernement noient le poisson comme d’habitude et nous prennent pour des cons, en espérant qu’on oublie... Allez hop on va essayer de mettre ça sous le tapis et trouver un coupable de transition en attendant de trouver le vrai Caïn, si ces abrutis le trouvent un jour. Vous savez ce qu’on dit de toute façon « beaucoup de vaseline, un peu de patience, Éléphant encugule fourmi ! » Je vous laisse deviner qui est la fourmi de cette histoire… »

— LOGAN ACKERMAN : « Ma foi, vous avez de la culture Mr. Nolls, il est vrai que notre cher Louis-Ferdinand Céline [NDLR : l'expression employée par Mr. Nolls provient de L'Incipit de Bagatelles pour un massacre] se serait comme vous beaucoup amusé avec le rire jaune de cette situation. Je suppose que vous pensez donc que le coupable quant à l’homicide de votre sœur est Caïn Blacknight ? »
— MICHAEL NOLLS : « Au départ j’ai pensé à un accident, mais les autorités voulaient rien me dire les salauds. Ils nous cachaient des faits sur les circonstances de sa mort, sur son autopsie. On a découvert ça après, grâce à vous justement, et votre article. Avant notre rencontre, on en savait rien, on savait juste qu’elle avait été tuée et qu’ils étaient encore entrain d’établir son autopsie, qui durait déjà depuis des semaines... Automatiquement j’me suis pointé au bureau de police et j’ai cassé la gueule à l'officier responsable du cas jusqu’à ce qu’il me crache les faits, évidemment eux ne pensent pas que c’est Caïn, Caïn c’est notre cher Johnou, l’affaire est réglée, ils préféreraient encore bouffer de la merde plutôt que d’avouer qu’ils se sont gourés... »

— LOGAN ACKERMAN : « Et d’où tenez-vous cette conviction ? On vous a donné des faits précis ? »
— MICHAEL NOLLS : « On n’a toujours pas pu faire l’enterrement d’Alisha, ça fait bientôt un mois... POURQUOI À VOTRE AVIS HEIN ? Parce qu’ils veulent pas nous donner le corps ces cons, parce que justement ils savent pas si c’est Caïn qui l’a butée ou pas. Ou plutôt qu’ils savent que c’est lui, mais qu’ils veulent tellement pas l’admettre qu’ils sont à la recherche de la moindre preuve qui pourra contrer cette thèse. MA SŒUR EST MORTE PUTAIN, RENDEZ-LA MOI BANDE D'ABRUTIS AU LIEU DE LA LAISSER POURRIR DANS VOS LIEUX INFÂMES (…) »
Par la suite, le ton de l’interview est devenu quelque peu inaudible, entre les cris de souffrance et de rage de ce frère écorché par la vie et l’hypocrisie des institutions qui ont laissé un nouveau cadavre et des foyers brisés s’empiler dans les rues de Minneapolis. J’ai préféré, par respect pour Mr. Nolls comme en vertu de mon éthique personnelle, la couper à cet endroit car j’estime qu’elle exprimait de façon succincte les messages qu’il souhaitait principalement faire passer à la population et aux institutions locales. Aussi, je vous remercie personnellement mademoiselle Moriarty pour votre intervention devant ma caméra. Et je vous envoie mes sincères respects pour m’avoir permis d’avoir une interview avec la famille Nolls – ou du moins le frère de la victime – qui avait au départ préféré m’éviter en raison de mon caractère polémique. C’est grâce à des gens comme vous, comme moi et comme Michael Nolls que cette société n’est pas encore devenue la « guerre de tous contre tous » – même si cette thèse peut être discutée – et je continuerai de mener l’enquête pour – enfin – lever le voile sous lequel vivent la Police et le Gouvernement, espérant un jour vous livrer la Vérité comme jamais personne d’autre ne pourra vous la donner.


Revenir en haut Aller en bas
 

✯ ARTICLE 5 : LA RÉVOLTE D'UN FRÈRE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: les articles.-